Le PASSiON d'Alain
d'apres un plan de Claude Cuinet du club CAREB à La Fare les Olivier(13) passion

Le Passion, avion de voltige F3A, de 1,89 m d'envergure pour une longueur de 2 m
sera équipé d'un moteur essence DLE 30 Passion_Alain_1

Stabilisateur : pour le fourreau de clé, je me suis inspiré de l'article de Luc
http://aeromodelisme.rc.free.fr/trucetastuces.htm

Passion_Alain_2

Passion_Alain_3

Dérive : J'ai rajouté des triangles de renfort qui m'ont facilité le montage (zut ! quelques grammes de plus !)

Passion_Alain5
a gauche début du fuselage du Stampe SV4C de Robin

a droite les deux flancs du fuselage du Passion... c'est grand !

Passion_Alain4

Apres avoir collé les différents couples provisoires, le fuselage est monté entre des équerres assurant un bon alignement.

en premier plan, la mini scie circulaire Proxxon (pub gratuite !). Je ne regrette pas ce cadeau que je me suis offert !
découper des baguettes a la taille que l'on veut, c'est le pied !

Passion_Alain07

Passion_Alain08

Montage a blanc des différents couples
Passion_Alain09

Coffrage de la premiere épaisseur de la partie avant du fuselage Passion_Alain06

Collage du capot moteur et de la verriere Passion_Alain11

Découpe de la dépouille en polystyrene pour la partie inférieure du fuselage
Passion_Alain12

Le balsa de 2mm, mouillé et mis en forme dans les dépouilles. Apres séchage, il sera marouflé a la fibre de verre + époxy.
a droite la partie arrière Passion_Alain13

aujourd'hui, journée résine : bandes de renfort en tissus carbone de 200g
Passion_Alain14

marouflage au tissus de verre 50g/m² sur partie intérieure du dessus du fuselage
Passion_Alain15

idem pour les 2 parties sous le fuselage. Y'a plus qu'a attendre que ça sèche ! Passion_Alain16

Collage des parties inférieures du fuselege Passion_Alain17

Passion_Alain18

Ben, va falloir poncer tout ça , maintenant ! Passion_Alain20

Passion_Alain21

Passion_Alain22

Passion_Alain23

Elle est pas belle ma déco ? (inspirée d'une photo d'un F3A trouvée sur le Net)
Passion_Alain24

Passion_Alain25

On attaque l'aile, travail grandement facilité par les nervures découpées CNC (merci Claude !)
Passion_Alain26

Mon astuce a moi ! j'utilise les mêmes cales-équerres que pour le fuselage
qui maintiennent les nervures bien perpendiculaires au plan de travail, avec des pinces "Berna".(rapide et efficace !)
Passion_Alain27

Passion_Alain28

Coffrage d'intrados
Passion_Alain29

2 renforts triangulaires et au milieu, la séparation aile/aileron. A droite, le renfort de guignol d'aileron
Passion_Alain30

Les âmes en balsa, renforts des longerons.
Passion_Alain31

Passion_Alain32

Passion_Alain33

Mise en croix
Passion_Alain33

Une petite astuce pour tenir le fuselage sur le chantier : un fer plat,
2 équerres tenues par des aimants,
des petits feutres sur le côté pour ne pas abimer le fuselage
on pose le fer plat sous le fuselage, les équerres de chaque côté...
Passion_Alain33

Ne pas oublier la tasse de café, élément primordial dans la construction !
Passion_Alain33

Les ailes sont entoilées. Ah ! il commence a avoir de la gueule mon Passion !
Passion_Alain33

Passion_Alain33

Passion_Alain33

Pas facile de confectionner des rondelles en bois pour éviter l'écrasement du support :
Je mets des écrous de la bonne épaisseur, que je reperce au diamètre des vis. Passion_Alain40

Passion_Alain41

Passion_Alain42

Passion_Alain43

Passion_Alain44

Passion_Alain45

Avec un moule de verriere qui trainait dans l'atelier
j'ai confectionné un tunnel qui coiffe le pot d'échappement
Passion_Alain46

Ajustage du capot inférieur...
Passion_Alain47

Passion_Alain48

Passion_Alain49

Passion_Alain50

Passion_Alain51

Une couche d'apprêt mastic qui sera entierement poncé avant l'apprêt final. Passion_Alain52

Passion_Alain53

La, il y a encore du boulot de mastic et ponçage... Passion_Alain54

J'ai refait un support de canister suspendu avec de la corde a piano de 0,8mm
Passion_Alain55

Sous les rondelles larges (avec le dessus conique), j'ai intercalé une rondelle en caoutchouc
dessus et dessous le plancher support.

Il ne reste plus qu'a couper l'excédent de filetage des vis pour gagner quelques grammes ! Passion_Alain56

Passion_Alain57

En enlevant le scotch, arrachage de la peinture blanche !
Passion_Alain58

Des 2 côtés. Grogneugneu, va falloir re poncer !
Passion_Alain59

Passion_Alain60

Même problème avec la peinture blanche sur l'avant !
Passion_Alain61

Re-belote sur le dessus ! Dommage, pour une fois que je n'avais pas fait de bavure !
Passion_Alain64

Voilà, il reste à peindre en rouge le fuselage, devant et derrière le capot de verrière

Passion_Alain62

La déco est mise ... merci Guy !
Passion_Alain65

Passion_Alain66

Passion_Alain67

Passion_Alain68

La dérive vient d'être fibrée avec du 25g. Faudra encore poncer ! Passion_Alain69

Il reste des retouches de peinture dues au décollement de la peinture en enlevant le scotch !
Passion_Alain70

Passion_Alain71

Passion_Alain72

Passion_Alain73

Passion_Alain74

Pour le stab, je n'avais pas envie de le fixer par une vis prise dans la clé. J'ai pensé à une tige filetée
qui traverse toute l'envergure du stab, glissée dans un tube fait avec une paille et, au niveau des saumons,
un bout de tube alu de diamètre 4mm intérieur, collé au saumon à l'époxy.

Je pensais trouver facilement une tige filetée en nylon de 2mm, mais raté, je n'en ai pas trouvé !
J'ai donc mis un tube alu de 2mm intérieur, avec une tige filetée de 2mm à chaque bout.
La tige filetée est collée à l'araldite et on pince le tube alu sur la tige filetée.
On traverse toute l'envergure et on visse de chaque côté.
Léger et efficace !

Passion_Alain75

Passion_Alain76

Passion_Alain77

Passion_Alain78

Passion_Alain79

Passion_Alain80

Passion_Alain81

Passion_Alain82

Passion_Alain83

Passion_Alain84

Passion_Alain85

Passion_Alain86

Passion_Alain87

---
Passion_Alain87

Passion_Alain87

Passion_Alain87

Passion_Alain87

Passion_Alain87

Passion_Alain87

Passion_Alain87

Passion_Alain87

Passion_Alain87

Au cours de ce deuxième vol, la pipe d'échappement casse au ras de la sortie,
ce qui fait que je n'ai pas pu voler. Mais les essais sont concluants et après réparation avec une pipe d'échappement souple,
je décide de retourner voler le lendemain.

-----

  Autopsie de ce qui aurait pû être un beau crash !


  Jeudi après-midi, je suis allé faire mon premier vol en solo qui s'est superbement bien passé (le Passion est simplement Génial ! merci à Claude son concepteur).

  Après le vol, j'ai rajouté 2 mm de débattement à la profondeur et mis de l'expo sur le ralenti des gaz. Quand tout à coup : plus rien ! plus de réception.

  Je teste mes accus qui sont pleinement chargés, puis je rallume la réception, toujours rien, puis tout à coup une fumée blanche qui s'échappe du servo des gaz !

  J’éteins la réception, débranche le servo des gaz et je rallume : tout est OK, tout re-marche !

  Le servo des gaz est bloqué, tout a dû cramer à l'intérieur !

  Oui, j'ai eu une sacré chance ! à 5 minutes près je me retrouvais en l'air sans réception. Je n'ose même pas imaginer la suite. OUF !

  Après maintes discussions avec les collègues et sur le Net, j'apprends (contrairement à ce que m'avait affirmé le vendeur !) qu'il ne fallait pas mélanger les servos numériques et analogiques.

  Or le servo des gaz était le seul analogique du lot, sur la voie 3.

  Je viens de trouver l'explication sur le Net :

  "Petite précision sur ton Récepteur R6008HS, avec des servos numériques, si tu mets des analogiques dessus ils vont zuner et finir par brûler ( source mon fournisseur FUTABA)"

  et ceci :

  "1/ Le récepteur peut être réglé en mode normal ou en mode High Speed par le "link" bouton.

  2/ Sa résolution est en 2048 ce qui réduit le temps de latence pour des réactions quasi immédiates. Le mode High Speed améliore le taux de rafraîchissement pour les servos digitaux sur les voies 1 à 6 en l'abaissant à 7ms comparé au 14 ms du mode normal ...

  3/ Les voies 7 et 8 peuvent être utilisées pour des servos analogiques en mode High Speed."

  Voilà, si vous êtes possesseur d'un récepteur Futaba R6008HS, j'espère que ce petit encart vous permettra de sauver votre avion. J'ai eu énormément de bol, mais nul n'est à l'abri d'une défaillance ou d'une erreur d'interprétation.

  Bons vols !