le Stampe SV4 d'Alain - Page 3



Sur le DLE 35, j'avais gardé le pot d'origine auquel j'avais rajouté un pot avec 4 sorties :



Mais, j'ai décidé de changer de moteur et passer au 4 temps, plus réaliste sur une maquette, l'OS GF 40 essence :



Je refais donc un pot adapté mais j'oublie que dans ce cas, il n'y a plus le pot d'origine. Le volume du pot est trop faible...



Je refais donc un pot avec un volume équivalent au pot d'origine OS



Sur ce moteur, il n'y a pas comme sur le DLE 4 vis pour fixer l'hélice.
Il n'y a qu'un écrou central avec un contre-écrou.

Je suis donc obligé de refaire la platine (maquette) devant l'hélice



à l'arrière de l'hélice, il y a un plateau. Mais avec l'OS, on ne peut pas intercaler un disque entre l'hélice et le plateau cannelé
qui sert à bloquer l'hélice. Je tourne donc cette rondelle dans de l'alu de 3mm et je la colle/visse à l'arrière de l'hélice.







Pour installer l'OS GF 40, après essais au banc, j'opte pour des biellettes plus courtes (moins de vibrations), ce qui m'oblige à refaire le caisson entre le couple moteur et les bielettes. J'en profite pour mettre le caisson à 2° d'anticouple et 2° de cabreur (hé oui, c'est comme ça sur le Stampe !)


Le siège avant avec le manche à balais et le palonnier. Et moi sur le siège arrière (pas trop ressemblant !)
Merci à ma sœur Claude pour les vêtements ! Les harnais sont achetés, les bouches en plastique sont peintes en couleur alu.

La casquette porte le sigle M.A.C.H. du Modèle Air Club de l'Hérault auquel j'adhère depuis 1983.
Le palonnier est monté sur une tiged'alu (flèche d'arc) très légère.



Pour le pilote, il n'y a pas de palonnier car c'est à cet endroit que se trouve un palonnier de renvoi du servo de dérive,
d'où partent 2 fois 2 câbles qui sortent sur les flancs du fuselage.



Les portières en tôles offset

















Pour le Karman entre la dérive et le stabilisateur, j'ai d'abord protégé l'empennage avec du scotch,
puis j'ai confectionné un moule avec de la pâte à modeler.



Quelques couches de tissus de verre/époxy et voilà ! déjà peint en gris métallisé.

Premier essai de peinture concluant, Y'a plus qu'à tout peindre !



Grosse bétise : je n'ai pas recouvert la pâte à modeler du karman de stab et j'ai eu du mal à tout nettoyer.

J'attaque les karmans d'ailes. Zut ! je n'ai pas assez de pâte à modeler pour faire les deux côtés à la fois !

Pour les ailes, je recouvre la pâte à modeler de scotch et tout s'enlève facilement.



après avoir scotché, mis en forme la pâte à modeler, quelques épaisseurs de fibre de 25g et une de 100g...



Et voilà le travail ! le premier, découpé et apprêté, le deuxième brut à découper.



à force de recherches sur le net, j'ai retrouvé le logo "EVRA", scanné, imprimé sur du papier photo,
gardé que la première couche imprimée pour un logo moins épais et enfin collé sur l'hélice.



Le fuselage est entièrement peint et verni.



Les cocardes ont été reproduites avec Photoshop et CorelDraw et envoyées à un imprimeur qui a fait un tirage d'autocollants



Les lettres, le logo et l'ancre ont été découpés dans du Vinyle au FabLab de Montpellier (www.LabSud.org)





Le pare-brise, découpé dans du rhodoïd de 0,6mm





Croisillons de haubans en tôle Offset et visserie de 1,4mm



Supports de la durit d'essence sur le mat





Croisillon de haubans d'ailes



J'ai du refaire le coude soudé (brasure d'argent) à la pipe filetée qui sort du moteur, car il dépassait et forçait sur le capot



Ça y est, le fuselage est entièrement fini, tous les détails sont là ! Il ne reste plus qu'à installer l'électronique (accus et câblage)

Je m'attaque maintenant à la peinture des ailes et la finition des haubans et des mats d'ailes.

Les ailes sont enfin peintes, lettrages et cocardes posés. J'ai réalisé le marchepied en papier de verre et un cadre en alu (tôle offset)



Première sortie : Journée Maquette à l'OMAT























Pous sa première exposition au soleil, le Diacov fait des plis !



Les coffres des ailes entrent pile-poil dans mon C4 Grand Picasso,



Lors de l'exposition maquette à la Salle Béranger de Frédol à Villeneuve-lès-Maguelone







Première sortie sur le terrain du MACH, juste pour contrôler le centrage et les calages des ailes (plus de place qu'à l'atelier !)









Il me reste la partie électrique (branchements) à régler,

vérifier les débattements et le sens des servos et quelques retouches sur les haubans.


Pour le centrage, il me faut rajouter du plomb à l'avant.
Je cintre un vieux carré d'aluminium, je soude des pattes à chaque extrémité
(c'est la première fois que j'arrive à souder de l'alu correctement !)
et après avoir fixé les moules sur une plaque d'acier, je coule du plomb



le plomb sera vissé à l'arrière de la platine supportant le plastron avant.



Détail de la commande de gaz et de starter



...à suivre...