le Stampe SV4 d'Alain - Page 2



En attendant la découpe des nervures, j'attaque les charnières du stab que j'avais réalisées sur Solidworks,



pensant les faire à l'imprimante 3D, mais le résultat sur l'imprimante 3D est décevant

et j'ai un peu peur du manque de solidité de l'ABS

Je les fais donc à la fraiseuse dans une barre d'alu :






Ci-dessous, les nervures de la partie mobile du Stab sont collées et les languettes constituant le bord de fuite en lamellé-collé
sont trempées dans de l'eau bouillante pour pouvoir les cintrer. Elles seront collées plus tard !

à l'arrière-plan, le longeron supportant les charnières a été coffré de chaque côté en CTP 0,4mm



2 vues du volet de profondeur auquel il manque encore le bord d'attaque



Guignol profondeur ( 2 cornières en alu)



Les petits goussets (découpés au laser) pour l'arrondi du bord d'attaque de la partie mobile du stab



Goussets posés



Les pièces 4372a et 4372c constituant le recouvrement du bord d'attaque sont en CTP 0,4mm
trempés dans l'eau bouillante pour pouvoir les cintrer et mis en forme sans les coller.



Le Stab est presque terminé. Il ne reste qu'à couper le surplus des vis
Et rajouter les renforts en tole d'alu de la partie mobile



Les supports de haubans sont montés













Les dernières chapes des haubans du stab que j'ai tournées, sont plus réalistes !

Je m'améliore en tournage !

La petite chape de Fletner fait 3mm de diamètre, taraudée à 2mm



Taraudage d'une chape sur le tour. Le taraudage se fait en tournant le mandrin manuellement, le tour n'est là que pour l'alignement.



Articulation de la Commande de direction par doubles câbles aller-retour





J'attaque la construction de la cabane



On voit les ferrures d'accroche des ailes et le fourreau de clé d'ailes







Jauge d'essence, placée sous l'aile. Dommage, les écrous en 2mm sont trop gros
faudra les changer pour des écrous de 1mm





Impression 3D des enjoliveurs de roues








Construction de l'aile (enfin !)


Les nervures ayant déjà été découpées au Laser, je commence par les longerons
















j'ai été obligé de refaire les ferrures ! Le trou supérieur ne tenait pas compte des nervures

Les nervures sont enfilées sur les deux longerons, puis collées et maintenues par des équerres















Vidéo du Mouvement autour des 3 axes




J'ai enfin acheté le moteur ! Un DLE 35 RA avec démarreur (chez qui ? Chez Doonki !)



Pour me remettre de la construction des ailes, j'ai tourné le flasque avant qui tiendra l'hélice.

Malheureusement, les vis sont beaucoup plus grosses que sur l'original. Il y a 4 trous de Ø 5mm et 4 trous de Ø 4,2mm taraudés.

Par manque de place, je n'ai pas pu faire la série des 8 trous intérieurs. Dommage !



Je me fais un petit plaisir : les cales de roues.




On reprend la construction de l'aile :







Alieron prêt à entoiler



Coffrage de bord d'attaque mouillé et plaqué sur une forme en roofmate









L'aile inférieure droite est presque prête à entoiler











  Pour changer, avant d'attaquer les ailes hautes, je m'occupe du moteur









Finalement, malgré tous mes efforts et tous mes essais, tout ça n'a servi à rien, il faut que j'oublie le démarreur, il dépasse trop du capot.

Peut-être que cette expérience pourra servir à quelqu'un ! l'idée de décaler est bonne, mais pas suffisante dans le cas du Stampe.

Je refais donc la platine avant avec de nouveaux supports (presque comme le grandeur !) et une boite pour avancer le moteur.



Pour avoir un échappement qui ressemble au grandeur, j'ai brasé à l'argent des tubes et des coudes de plomberie en cuivre,
les deux sorties, espacées pour pouvoir accéder à la bougie, sont fixées au pot d'origine avec des tubes en teflon.





Les quatre sorties d'échappement, à couper à la bonne longueur, puis fibrer le capot inférieur dès qu'il sera sec.



Et là, je m'aperçois que je me suis trompé de plan pour le plastron avant :



en effet pour le F-BCZE que je reproduits, c'est le S911 qui convient. Je refais donc le plastron et son support !


Là, je profite du Salon de la Maquette de Palavas pour sortir le Stampe, l'aile haute étant encore à l'état d'ébauche.

















J'ai fini les ailes et toutes les ferrures, les ailerons et leurs guignols...

J'attaque les moulages : bossage côté gauche, capotage des cadrans extérieurs.







Réservoir d'huile...avec tous ses bouchons de remplissage et vidange.



Il reste une séance de ponçage, mastiquage, re-ponçage, à faire les cadrans...



J'ai du refaire les sièges en réhaussant le fond pour laisser passer le palonnier de direction.
J'en profite pour y fixer la colonne qui supporte le manche à balais et les palonniers.



Les tableaux de bord sont en cours, il me faut trouver des joints torriques à la bonne taille et la bonne peinture...

Planche de tableau de bord partie centrale



plaques moteur, trim et tableau de bord...le tout à l'échelle 1/3,5 (mprimé en 10x15)

en bas à droite, les cadrans des compteurs d'huile et essence latéraux



Je peux vous fournir ces deux planches 10x15 en fichier jpg ou pdf, en qualité supérieure pour l'impression





Ma tête prend forme !



Ferrures coffre siège avant



Commande Gaz et correcteur



Coffre siège arrière



Plastron avant. Y'a plus qu'à peindre !



Encore un petit coup de ponçage et demain j'entoile le fuselage !




Il m'a fallu d'abord fabriquer les ferrures des portes latérales qui sont sous l'entoilage et que j'avais oublié...

Entoilage du dessous



Entoilage côté gauche



La cabane est entoilée, les bouchons du réservoir posés...



Les ailes supérieures sont entoilées, ainsi que les ailerons...



La dérive est entoilée et les bandes de lardage posées







Modèle de massicot trouvé sur le net





Avant de peindre le train, je fabrique les soufflets comme indiqué dans cette astuce : http://www.mach34.fr/trucsetastuces/Soufflet_de_Train.pdf

Je tourne d'abord une pièce de bois...qui sera coupée en 3 dans le sens de la longueur...(voir l'astuce, c'est plus facile !)







Salon du Modélisme de Villeneuve lès Maguelone les 1 et 2 octobre 2016

En noir et blanc, on dirait une photo de l'époque !





Moi-même, en grande discussion avec Jean-Claude BOYARD et Jean-Claude ROUX






...Suite Page 3...